La procession du Car d'Or

La procession du Car d'Or

Origine

Cette procession est, de toutes les manifestations de ce culte, celle qui a le mieux traversé les siècles. Très tôt, les processions en l’honneur de la sainte avaient certes été nombreuses. On sortait les reliques en de fréquentes occasions, lors des fêtes du calendrier liturgique. Mais vint l’année 1348 et, avec elle, une peste dont les annales disent qu’elle décima une bonne partie de la population de l’Occident. La région de Mons fut durement touchée, et c’est pourquoi une procession solennelle fut organisée le 7 octobre 1349, en l’honneur de la Sainte-Trinité. Le « corps saint de Madame sainte Waudru » alla à la rencontre du chapitre de Soignies qui, pour sa part, amenait le corps de saint Vincent. La rencontre eut lieu dans les bois de Maisières, à mi-chemin. Le fléau avait cessé, la procession devait entrer dans la tradition. Très vite, dès 1352, on la plaça au dimanche de la Trinité (le dimanche qui suit la Pentecôte) pour éviter le temps trop incertain de l’automne. C’est toujours à cette date qu’elle sort aujourd’hui dans une ville en liesse.

Historique

Pendant longtemps, cette procession fut un véritable marathon. Le cortège des chanoinesses du chapitre, les confréries, les reliques, quittaient Mons au petit matin et n’y rentraient que vers midi, après avoir parcouru un long trajet dans les campagnes avoisinantes (Un périple similaire est toujours effectué à Soignies avec le « tour Saint-Vincent »).
Cependant, en ces temps lointains, vingt kilomètres représentaient un parcours fort long et très dangereux dans des contrées incertaines. Vers la fin du XVIIe siècle, on réduisit donc le parcours en le confinant à l’intérieur des remparts. C’est la trame de l’actuelle procession du Car d’Or qui dure environ deux heures.
Cette marque éclatante d’une ville à sa sainte patronne aurait pu, elle aussi, disparaître au début du xxe siècle, si l’année 1930 et le centenaire de l’indépendance de la Belgique n’avaient relancé la démarche, désormais solidement ancrée au cœur de la ducasse.

H. Wattiez et E.Liénard

En savoir plus…

Des livres et des guides
pour appprofondir votre visite

Commander en ligne

Tout savoir sur la
Procession du Car d’Or

Site de la Procession